yohann

Joli coup pour le C.B.

Au cas où vous l’auriez raté, ce reportage RTBF du 13 octobre 2016 est vraiment bien :

Texte de la RTBF :

Moins d’alcool et plus de règles, la recette pour un baptême étudiant plus responsable ?

Les activités de baptême sont en cours un peu partout dans le pays dans les universités et les hautes écoles. Par le passé, certains événements ont terni l’image du folklore estudiantin.

A Agro-Bio Tech Gembloux, où les activités de baptême se sont terminées mercredi, on a mis en place une série de règles strictes, en concertation avec la faculté pour un “folklore responsable”.  Par exemple, pas d’alcool pour les bleus, obligation de suivre des formations premiers secours, obligation pour certains membres du comité de baptême de rester sobres en permanence pour intervenir en cas de problème. Une de nos équipes a pu suivre une partie des activités.

La dignité des lapins

A Agro-Bio Tech Gembloux, ne dites pas “les Bleus”, on les appelle “les Lapins”.  Ces étudiants en première année participent à la 10ème et dernière journée d’activités de baptême.

Contrairement aux idées reçues, l’alcool ne fait pas partie des activités, comme l’explique Yohann François, président du comité de baptême: “Les lapins ne boivent pas de la première à la dernière guindaille. Si on voit un lapin boire ou qui est dans un état d’ébriété, c’est clair et net, il arrête son baptême. Derrière ça, il n’y a pas d’entourloupe. Pendant un mois, ils ne boivent pas, en tout cas devant le comité de baptême, jusqu’au moment où ils sont baptisés.”

Ici, on nous l’assure, la dignité, le bien-être et la sécurité des lapins doivent être respectés. Le but est de limiter le risque au maximum. Andréa Cecere, une “lapine”, explique: “On est suivi. Si on a un problème, on vient directement nous voir. Si on a trop froid, si on ne se sent pas bien, si on n’a pas assez bu, on est directement encadré.”

Pas d’alcool pour les bleus avant le baptême

Cette charte est signée en début d’année par les membres du comité de baptême.

Six pages de règles sont écrites en concertation avec le conseiller en prévention de la faculté elle-même.  Des règles qui doivent mener à un folklore plus responsable.

Etienne Van Cranenbroeck, conseiller en prévention à Gembloux Agro-Bio Tech explique: “Il peut y avoir des blessures lors d’activités étudiantes, physiques mais aussi mentales, on doit en prendre conscience.  Ils ont donc une formation aussi sur les risques psychosociaux liés aux activités de baptême. A ça se rajoute maintenant le fait qu’il y a un conseil d’éthique, dans lequel ils vont réfléchir sur certaines choses, voir si le folklore doit être absolument respecté dans ses activités ou si on ne peut pas trouver des nouvelles formes d’activité? …”

Certains membres du comité de baptême s’engagent aussi à rester totalement sobre. C’est le cas de Lucie, elle est la personne de contact pour les lapins en cas de problème. “Je m’occupe du matériel de secours, des extincteurs à chaque fois qu’on organise quelque chose. Je suis aussi la personne de référence des lapins, c’est-à-dire que s’ils ont un problème, ils savent très bien qu’ils peuvent venir me parler, ils ont mon numéro de téléphone.  C’est moi qui fais aussi l’inventaire de toutes les fiches médicales qu’on reçoit.”

Mais bien pour les anciens

Bien sûr, cela reste une guindaille. Et même si les bleus sont à l’eau, l’alcool est présent pour les anciens qui viennent en spectateurs.

Mais d’après la police, cette responsabilisation fonctionne plutôt bien, comme l’explique le commissaire Didier Metens, de la Police Zone Orneau-Mehaigne: “Ca fait maintenant trois ans qu’on n’a plus eu d’intervention, ni d’ambulance pour des comas éthyliques par exemple. Il est clair qu’on ne peut pas tout éviter, c’est très individuel. Dans un groupe de plusieurs étudiants, il y en a des bons et il y en a qui vont peut-être déborder. Mais c’est clair que s’ils débordent, nous sommes là aussi pour les reprendre et gérer ça d’une autre manière.”

A la nuit tombée, après cinq heures d’activités, même sans alcool, la fatigue commence à se faire sentir. La suite, c’est un feu et des chants sacrés dans l’enceinte de la faculté. A 21 heures, pour notre caméra, les portes se refermeront. La dernière partie aura lieu à l’abri des regards.

Officiellement pour ne pas dévoiler les épreuves les plus difficiles aux futurs candidats au baptême…

RTBF, 13 octobre 2016, Eric Destiné
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_moins-d-alcool-et-plus-de-regles-la-recette-pour-un-bapteme-etudiant-plus-responsable?id=9429144

Ce qui refait penser à cette chouette vidéo de 2012 :

Le baptême de Gembloux est encadré par la Faculté, avec un cahier des charges précis et une assurance, depuis de nombreuses années.

Lors de la fusion de notre Faculté d’Agronomie avec l’Université de Liège en 2009, le recteur de l’ULg a officiellement demandé au Comité de Baptême de Gembloux de venir lui présenter sa manière de faire et a recommandé aux cercles liégeois de prendre exemple !

Le 27 mars 2012, les différents comités étudiants de l’ULg se réunissaient pour la signature d’une charte de bonnes pratiques visant à mieux encadrer les baptêmes.

Vous pourrez admirer nos fiers et finauds comitards à la 30ème seconde, ensuite aux temps 1:28, 1:55, 2:13 et 2:38 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification antispam *